Quel homme se cachait il derrière « le vieux lion » ? – Winston Churchill

Winston Churchill

Winston Churchill  est un homme d’État et écrivain britannique que tout le monde connaît.

Aristocrate anglais, cousin de Lady Diana, descendant du duc de Marlborough (en français : Malbrouk), enfant mal aimé, sportif reconnu, il fut voué à une carrière militaire, qu’il utilisera pour réaliser son rêve : une carrière politique.

Il sera député pendant une soixantaine d’années, Ministre, Secrétaire d’État, Premier Lord de l’Amirauté. Après une longue traversée du désert, il revient au pouvoir.

Dévoué au roi George VI, qui le qualifia « d’ami », et à Edouard VIII, dont il regrette l’abdication, il sera le mentor de la jeune reine Elizabeth II, qui lui vouera une réelle amitié.

En 1940, alors que le Royaume-Uni est la dernière nation européenne à résister à l’envahisseur nazi, il refuse de négocier. Seul contre tous, il refuse de capituler.

Il organise les forces armées britanniques et les conduit finalement à la victoire contre les puissances de l’Axe.

Ses discours mobilisateurs (« Du sang, du labeur, des larmes et de la sueur », « Nous nous battrons sur les plages », « C’était là leur heure de gloire », « Jamais tant de gens n’ont dû autant à si peu ») marquent son peuple et les forces alliées.

Churchill est l’un des visages-clés du XXème siècle, parmi lesquels il a fortement contribué à maintenir le général de Gaulle : à l’approche de la fin du conflit, il plaide auprès du président américain, Franklin D. Roosevelt, pour qu’il reconnaisse la France libre de Charles de Gaulle, puis obtient à la France une place au Conseil de sécurité des Nations Unies ainsi qu’une zone d’occupation en Allemagne.

Si Churchill fut un historien reconnu, un stratège audacieux, un auteur honoré par un prix Nobel de Littérature pour l’ensemble de son œuvre, il est aussi un peintre dont les près de 500 œuvres se vendent de plus en plus cher, et un politique visionnaire dont le nom est passé dans le domaine public, puisqu’on parle de « politique churchillienne ».

Bien longtemps après sa mort, Churchill conserve une place importante dans l’imaginaire politique britannique et reste reconnu comme l’un des hommes politiques les plus importants du xxe siècle, en raison de sa ténacité face au nazisme, de ses talents d’orateur et de ses célèbres bons mots

Aller au contenu principal